Articles

Investir dans l’optimisation de site Web pour les moteurs de recherche ou Search Engine Optimization (SEO) n’a pas toujours la cote. Pourtant, le référencement naturel est essentiel pour garantir une présence numérique de premier ordre et attirer de nouveaux clients. Il a de nombreux avantages, dont quatre à retenir.

  1. Avoir un site optimisé et référencé de façon naturelle donne une image de sérieux et de constance, qui développe la confiance des utilisateurs à l’égard de votre marque. En fournissant aux internautes du contenu de qualité et en indexant correctement votre site, vous attirerez les utilisateurs qui hésitent devant les résultats issus du référencement payant et vont directement sur les sites qui privilégient le référencement naturel. Vous élargirez donc votre base de clients potentiels.
  2. L’optimisation permet d’accéder au cheminement de pensée des internautes en étudiant par exemple leur comportement sur votre site Web. Vous pouvez ainsi repérer les mots clés importants pour eux et les combiner aux informations fournies par le générateur de mots clés de Google. Vous pouvez par ailleurs influencer leur cheminement en améliorant la structuration interne de votre site ainsi que son maillage interne et externe.
  3. Un bon référencement naturel vous évite de faire les frais d’un changement d’algorithme de Google. En août 2018, Google a modifié son algorithme (on a parlé de la Medic update, car cette mise à jour concernait en priorité les sites en lien avec la santé, mais elle a finalement touché tous les sites) semant la panique dans plusieurs sites Web. Une optimisation régulière, basée sur un contenu de qualité et une indexation technique solide, vous permet de rester à flot, peu importe les tempêtes numériques.
  4. Le SEO se mesure bien et est rentable. Grâce à l’outil Google Analytics que vous pouvez lier à votre site Web, vous avez accès à toute une série de diagrammes qui vous renseignent sur l’activité de votre site et en disent long sur les préférences de vos clients potentiels. Évidemment, un professionnel pourra vous faire gagner du temps en analysant les données pour vous et vous conseiller dans la mise en place d’une stratégie numérique qui correspond à vos besoins.

Vous ne pouvez pas faire l’impasse sur un SEO de qualité si vous voulez valoriser votre site Internet. Le SEO assoit votre marque, lui donne de l’envergure et soutient vos campagnes de marketing Web. Ne vous privez pas de ce formidable tremplin, demandez-nous conseil.

Les technologies numériques ne cessent de se transformer à une vitesse grand V. Comment, dès lors, garantir que votre site Web reste dans la course? En effectuant 5 changements clés pour le plus grand bénéfice de vos visiteurs, vous continuerez à véhiculer votre image de marque avec brio et à vendre vos produits et vos services efficacement. Petite visite guidée.

  1. Sécurisez votre site Web – Il est à présent essentiel que l’adresse URL de votre site Web commence par « https ». L’algorithme de Google en tient compte et, si vous n’effectuez pas ce changement, votre site risque de ne plus apparaître aussi facilement dans les moteurs de recherche. Pensez aussi à vérifier la vitesse de chargement de votre site. Elle ne devrait pas dépasser 2 secondes.
  1. Jouez la carte de la proximité – Les clients aiment faire affaire avec des entreprises locales. Mentionnez votre adresse ou le nom de la ville où votre entreprise est située. Vous pouvez aussi créer une page entreprise avec le service gratuit de géolocalisation GoogleMyBusiness, de plus en plus utilisé avec les téléphones intelligents. Surtout, assurez-vous d’être facilement joignable, par téléphone ou par formulaire.
  1. Proposez un service différentiateur – Vous êtes à un clic de la concurrence. Aujourd’hui, vous disposez de 2 à 3 secondes pour séduire l’internaute et de 8 secondes pour le convaincre de rester sur votre site. Proposez-lui un service unique et des preuves de professionnalisme. Vous pouvez par exemple mentionner votre expérience, vos certifications et afficher les témoignages de vos clients.
  1. Offrez un contenu clair et diversifié – Les gens consomment le contenu de manière très différente selon le moment de la journée ou selon leurs besoins. Pensez à offrir une information variée et équilibrée, comprenant des textes, des photos et de courtes vidéos (pas plus d’une minute chacune). Affichez très clairement les boutons d’appel à l’action pour éviter au visiteur de s’impatienter.
  1. Bonifiez votre référencement – Pour effectuer le référencement naturel d’un site Web, Google se base sur plus de 200 critères. Rester en première position est donc un exercice d’équilibriste et d’expert. Les campagnes de publicité sur Google, bien gérées, bonifient quant à elles votre référencement, sachant que 90 % des recherches des internautes se font sur ce moteur de recherche-là.

Vous voulez en savoir plus? Appelez-nous pour en discuter.

Google Search Console, cela vous dit quelque chose? Cela n’est pas une nouvelle plateforme en soit, c’est simplement le nouveau nom donné par Google à la Console Webmaster Tools. Il est temps de découvrir l’outil favori des experts SEO, qui est également une formidable source de données gratuite sur votre site Web. Adaptée aux néophytes, la plateforme détecte les erreurs lors de la lecture de vos pages et vous envoie des alertes par courriel lorsque ces erreurs sont détectées. Vous pourrez également découvrir les termes de recherche utilisés par les internautes pour arriver sur votre site Web. Reliez votre compte Google et votre site Internet à la Search Console sans plus tarder! Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur « Ajouter une propriété » et entrez l’URL de votre site Web, de votre blogue ou de votre application mobile. Vous aurez ensuite accès aux nombreux rapports mentionnés.

Voici une revue de Google Search Console et de ses principaux rapports disponibles :

1) Le rapport d’analyse de recherche
Avec ce rapport, Google vous dévoile la fréquence d’affichage de votre site dans les résultats de son moteur de recherche. Dans cette catégorie, vous pouvez filtrer et regrouper les données statistiques relatives à votre site Internet par catégorie en fonction de la requête de recherche (mot clé), de la date, du type d’appareil (desktop, laptop, mobile), du pays, de la page ou du type de requête (une image, une vidéo, le web). En analysant ces données, vous serez en mesure de mieux comprendre votre site pour ensuite le rendre plus performant. Le tableau vous indiquera le nombre de clics sur une page de votre site Internet dans les résultats de recherche Google depuis le mois dernier. Outre le nombre de clics, vous aurez à votre disposition les données suivantes :
– Impressions : le nombre de liens vers votre site qui s’affichent dans les résultats de recherche Google, même si l’internaute n’a pas fait défiler la page pour les rendre visibles.
– CTR ou taux de clics : le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions. Si une ligne de données ne contient aucune impression, le CTR est représenté par un tiret (-), car il s’agit alors d’une division par zéro.
– Position : la position moyenne du résultat le mieux classé de votre site. Ainsi, si votre site s’affiche trois fois, en 2e, 4e et 6e position, la position indiquée est la 2e.

La valeur des clics, des impressions, de la position et du CTR varie selon que vous décidiez de regrouper les résultats par site ou par page.
Vous pouvez également filtrer vos données pour mieux les comparer, par exemple le nombre de clics en provenance du pays A comparé au nombre de clics en provenance du pays B.

2) L’exploration de vos contenus avec la fonctionnalité « Explorer comme Google »
Vous avez la possibilité de soumettre le contenu de votre site web à Googlebot (le robot de Google) afin de savoir comment Google voit vos pages web et les affiche. Le processus d’exploration de Google consiste à rassembler le contenu Web public pour les résultats de recherche dans son moteur de recherche. Le robot Google va vérifier l’affichage, c’est à dire l’apparence et le comportement des internautes vis à vis de vos pages Web sur différents navigateurs et types d’appareils. Tout le code (le plus souvent html ou javascript) est passé en revue par le Googlebot ainsi que les ressources liées (comme des images, des feuilles de style CSS et d’autres fichiers). Ce procédé a pour but de visualiser l’apparence de votre page et interpréter au mieux votre contenu. Il est important de vérifier que Google et son robot ont bien accès au contenu de vos URL pour être certain que celles-ci soient bien référencées dans les résultats de recherche. Si l’exploration de votre URL est terminée, cela veut dire que Google a pu entrer en contact avec votre site web et que tout va bien. En revanche, si l’exploration est partielle, vous pourrez cliquer sur la requête pour avoir plus de détails sur les erreurs rencontrées et les corriger pour optimiser votre référencement web dans le rapport sur les ressources bloquées. Petit plus : La Search Console vous enverra par courriel, un rapport sur les erreurs d’exploration et un autre sur les statistiques d’exploration.

Saviez-vous que les erreurs d’exploration de votre site Web peuvent empêcher l’affichage de vos pages dans les résultats de recherche? Ce rapport vous indiquera des détails sur les URL que Google ne parvient pas à explorer ou pour lesquelles un code d’erreur HTTP survient.

Le rapport comporte deux types d’erreurs au niveau :

–  du site Web : cette section affiche les principales erreurs survenues ces 3 derniers mois et qui ont empêché le robot Google d’accéder à votre site Web au complet.

–  des URL : cette section répertorie les erreurs spécifiques rencontrées au cours de l’exploration des pages données sur un ordinateur ou sur un cellulaire.

3) Les rapports sur les liens externes et internes
–  Liens externes : Ces liens sont détectés par le robot Google durant l’indexation de votre site et ils correspondent aux liens en provenance d’autres sites Internet pointant vers votre site.
– Liens internes : Plus une page web a un nombre important de liens internes au site Web redirigeant vers une page, plus elle sera considérée comme importante par le moteur de recherche.

4) Le rapport sur l’ergonomie mobile
Google met à votre disposition un outil de test d’optimisation mobile pour vérifier si une page Web est responsive, autrement dit adaptée aux mobiles. Vous pourrez voir la page dans une capture d’écran comme si vous la voyez d’un cellulaire. Les résultats du test incluent une liste de tous les problèmes d’ergonomie mobile détectés, le plus souvent : la fenêtre d’affichage n’est pas configurée ou à largeur fixe, la taille du contenu n’est pas adaptée à la fenêtre d’affichage, la police est trop petite (le mobinaute a besoin de zoomer) ou les éléments tactiles sont trop proches. En Responsive Web Design, il n’est d’ailleurs pas recommandé de créer des sites Internet avec Flash car ils ne sont pas pris en charge sur la plupart des appareils mobiles.

Besoin d’aide pour analyser toutes ces données mises à votre disposition par Google? Amauta Marketing peut le faire pour vous et s’assurer que votre site Internet respecte les meilleures pratiques SEO pour être bien référencé par Google et d’ergonomie pour offrir une expérience utilisateur optimale.

Facteurs de positionnement SEO

Cette année, les résultats de recherche locaux sortent davantage dans les premiers résultats de recherche. En effet, Google considère la proximité entre le lieu de la recherche (surtout si celui-ci est précisé dans la requête : restaurant à Montréal) et l’adresse du magasin constitue le facteur le plus important. La géolocalisation devenue prédominante (encore plus sur les cellulaires), il est donc très important de bien paramétrer votre compte Google My Business en renseignant une adresse exacte et précise de votre commerce (éviter les boites postales).

Petite astuce : Intégrez également un mot clé dans le nom de votre entreprise et votre positionnement dans les résultats de recherche sera 1,5 fois plus élevé !

Facteurs sémantiques importants pour le positionnement :

  1. Le contenu reste toujours le roi – On ne le répétera jamais assez, il faut continuer à produire du contenu de qualité optimisé pour le référencement naturel et sous différentes formes. Il est temps d’optimiser vos pages web existantes, d’alimenter un blogue, d’organiser des webinaires pour devenir un leader d’opinion auprès de vos publics-cibles avec des ajouts de contenus inspirants de manière régulière.
  2. La rédaction optimisée pour le web : les mots clés – Une fois que vous aurez déterminé les mots clés qui convertissent, il faut les placer dans vos pages web : Dans les titres (title tags) : le titre de la page (h1) et les h2, h3, h4, h5, h6. Ces balises titres permettent de hiérarchiser l’information dans le code html d’une page web.

Le titre d’une page donne une description précise et concise du contenu d’une page. Il est à choisir avec soin puisqu’il est essentiel à la fois pour l’expérience utilisateur et pour le référencement de la page dans les moteurs de recherche.

Voici les meilleures pratiques pour la création de vos balises titres (h) :

  • La longueur du titre doit mesurer entre 65 et 75 caractères, un titre plus long n’apparaitra pas en entier dans les résultats de recherche, il terminera par « … »
  • Les mots clés importants doivent toujours être placés au début du titre
  • Le nom de votre entreprise doit être intégré à la fin du titre

Exemple : titre de la page | Amauta Marketing

  • Les titres de vos pages web doivent être pertinents et lisibles pour les internautes
  • Dans la description (méta-description)

La balise description est une brève description du contenu d’une page. Les moteurs de recherche ne tiendront pas vraiment compte des mots clés ou des expressions dans cette balise pour le classement de votre page web. Toutefois, c’est un court texte « publicitaire » qui fait office d’extrait pour donner envie à l’internaute de visiter votre page web. Elle est donc extrêmement importante dans le marketing de recherche mais sa longueur ne doit pas excéder 160 caractères.

  • Dans le ALT de l’image et dans tous vos documents téléchargeables (comme les PDF). Il s’agit d’un mot ou d’un petit groupe de mots décrivant le contenu de l’image ou du document qui est inséré dans le code html de la page dans laquelle figure l’image. Il permet à l’internaute de connaître le contenu de l’image ou du document lorsque ceux-ci ne peuvent être chargés ou affichés. De plus, cela permet à l’image d’être référencée par les moteurs de recherche et d’être trouvée dans Google images notamment.
  • Dans l’URL. L’URL est le lien web qui permet d’identifier votre page web dans votre navigateur et de déterminer son contenu. Il est important que votre URL soit le plus court possible : il ne doit pas dépasser 2 048 caractères.

Tout d’abord, pour les internautes afin que l’information soit précise et pertinente lors de la recherche. De plus, cela facilite le partage de lien également. Ensuite, les moteurs de recherches pourront l’indexer efficacement et le positionner correctement dans les résultats de recherche. Il faut donc prendre la peine de personnaliser chaque URL de chaque page de votre site Internet. Il est conseillé d’utiliser des mots clés (en lien avec le contenu de la page), d’éviter les chiffres et les symboles. Si vous utilisez plusieurs mots, il est préconisé de les séparer par des traits d’union. Enfin, il ne faut pas modifier votre URL par la suite, sinon vous perdrez votre historique SEO ou alors il faudra penser à faire une redirection 301 pour ne pas perdre son indexation (la page sera déplacée définitivement vers une autre page).

Facteurs techniques importants pour le positionnement :

  • Offrez un site web « responsive » aux internautes, c’est à dire adapté au mobile (redécouvrez notre article de blogue sur ce sujet)
  • Optimisez la vitesse de téléchargement des pages, notamment pour la version mobile grâce à Google AMP (Accelerated Mobile Page)
  • Vérifiez les liens brisés internes à votre site web et externes, c’est-à-dire des liens menant vers des pages 404, inexistantes mais aussi la mise à jour de votre site map et votre robot txt.
  • Effectuez vos redirections 301 (permanentes) ou 302 (temporaires) de manière minutieuse et rigoureuse (lors de la mise à jour annuelle de votre site web par exemple) pour éviter les pages 404 avec des codes d’erreurs.

Attention, toutes ces erreurs donnent de mauvais signaux à Google et nuisent à votre référencement naturel. Sachez que Google prend en compte la qualité des liens dofollow ou backlinks : si un site Internet d’importance, comme un site de presse, fait un lien vers votre site web, il sera considéré comme un lien pertinent et fiable. Google va regarder également l’autorité de ces domaines, « la notoriété » du site web et son classement en quelque sorte. En plus d’un lien, le fait que votre marque ou entreprise soit citée comme référence par d’autres sites Internet va envoyer des signaux positifs à Google qui le prendra en considération dans le positionnement de votre site Web. C’est le même principe que le bouche-à-oreille, si d’autres clients satisfaits réfèrent vos services ou font la promotion de vos produits, ce seront vos meilleurs ambassadeurs! Finalement, pensez à maintenir et optimiser en permanence votre site web afin d’améliorer ou maintenir votre positionnement dans les moteurs de recherche. Le référencement naturel est un travail de longue haleine mais c’est la tactique qui offre le meilleur taux de conversion pour le plus faible coût d’acquisition!

Vous avez besoin d’un audit SEO ou d’une stratégie de marketing pour les moteurs de recherche (Search Engine Marketing) afin que votre site Internet se retrouve dans la première page des résultats de recherche de Google? Découvrez notre service de référencement Internet sans plus tarder!

Tout commence avec un mot clé, une phrase, une question tapés dans un moteur de recherche, a fortiori Google qui est le plus populaire. Le « Search Engine Optimisation (SEO) » ou le référencement naturel de votre site Internet est indispensable pour que celui-ci obtienne une visibilité optimale sur la toile. Le but n’est pas d’attirer tous les internautes sur votre site mais bien votre audience ou votre clientèle cible. La recherche de mots clés est devenue une étape cruciale, notamment pour les sites marchands (e-commerce), puisqu’en plus de découvrir les termes les plus recherchés par les internautes dans votre secteur d’activités, vous en apprendrez davantage sur vos clients ou vos prospects.

Quels sont les outils pour choisir vos mots clés?

Google vous propose plusieurs outils pour déterminer vos mots clés. Dans Google Adwords, vous trouverez le Générateur de mots clés qui vous fera découvrir de nouvelles variations de mots clés et les tendances de recherche pour chacun de ces mots. Rendez-vous aussi sur Google Trends pour connaître les sujets qui intéressent le grand public et vous donner des idées de contenus en lien avec ses centres d’intérêts. Vous remarquerez toutefois que la plupart des termes sont en anglais, ce qui n’est pas toujours pertinent pour le marché francophone. De plus, les Outils Google pour les webmasters vous indiqueront les reque?tes les plus fréquentes à propos de votre entreprise et celles ayant mené? le plus d’utilisateurs à consulter votre site. Nous vous suggérons également de consulter les statistiques relatives à votre site Internet sur Google Analytics, celles-ci vous permettront également de savoir quels mots clés ont été recherchés par les internautes et les ont menés à votre site. Pour mesurer la qualité d’un mot clé et savoir s’il convertit, il vous suffira de comparer le temps resté sur la page et le taux de rebond. Bien que Bing, ne soit pas le moteur de recherche numéro 1, cette entreprise vous propose Bing Ads Intelligence, un outil gratuit pour la recherche de mots clés qui vous permet d’établir votre liste de mots clés sur Excel.

Quelques astuces pour choisir vos mots clés :

  • Utilisez des mots du même champs lexical : synonymes
  • Réfléchissez à un vocabulaire pointu et spécifique pour les fins connaisseurs de votre sujet et un autre plus généraliste pour les novices curieux de votre contenu
  • Variez les mots clés, ne pensez pas à la densité d’un seul mot clé (soit le nombre de fois qu’il apparait dans la page)

Comment juger de la pertinence d’un mot clé?

Même si Google Analytics nous mentionne par quel mot clé les visiteurs de notre site web nous ont trouvé, il est difficile de savoir exactement combien chaque mot clé peut nous rapporter en termes de conversion. Pour le savoir, il faut comprendre le fonctionnement de son site web. En marketing web, on émet des hypothèses, on les teste et on les mesure jusqu’à trouver la formule gagnante. Pour débuter, une veille concurrentielle s’impose, il faut vérifier sous quels mots clés sont référencés vos principaux concurrents mais aussi pour lesquels il y a de nombreuses annonces publicitaires (autant les annonces sponsorisées Search que les bannières Display), cela veut dire que ces mots clés ont une forte valeur monétaire. Un mot clé peut vous aider à déterminer les tendances du marché, quel type de produit ou service est le plus demandé, les contenus qui intéressent votre clientèle en ce moment. Il est important de comprendre le principe de la « longue traîne » (Long Tail en anglais), elle correspond à des mots clés peu recherchés mais lorsqu’on les rassemble, ils composent un grand volume de visiteurs de notre site web. Autrement dit, plus un mot clé sera précis, c’est-à-dire composé d’un groupe de mots (supérieur à 3 mots), plus vous avez de chances que votre produit ou service soit exactement ce que la personne recherche et qu’elle devienne cliente.

En conclusion, même si le référencement naturel (SEO) est en évolution constante et doit s’adapter aux algorithmes des moteurs de recherche toujours plus affinés, il ne faut pas commencer à créer du contenu pour les moteurs de recherche. En effet, votre site Internet doit répondre aux besoins de vos visiteurs et susciter l’intérêt de vos prospects avant tout, votre spécialiste en marketing web doit s’assurer qu’il soit le mieux référencé possible dans les moteurs de recherche. Il faut éviter d’intégrer trop de mots clés inutiles dans les contenus, notamment s’ils n’ont aucun sens dans le contexte de la page web. Même si les mots clés avec fautes d’orthographes sont utilisés dans les campagnes sur Google Adwords, il est mieux de privilégier des mots clés et des contenus qualitatifs, pertinents et qui ont du sens pour les utilisateurs.

N’oubliez pas que le référencement ne concerne pas seulement l’optimisation et l’utilisation stratégique des mots clés dans vos pages web, mais l’expérience complète de l’utilisateur sur votre site Internet. Avec son service de référencement internet, Amauta Marketing positionne votre site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche avec les bons mots-clés pour convertir vos prospects en clients!

 

Referencement Montreal - Amauta Marketing
  1. Les recherches organiques sur les moteurs de recherche représentent 51% du total des visiteurs sur un site Internet interentreprises (business-to-business) et commercial (business-to-consumer) alors que les liens et annonces sponsorisées (comme Google Adwords, Bing Ads) contribuent à 10% et les médias sociaux à 5% des visites sur un site Web. Source : MediaPost
  2. L’utilisation de la vidéo sur une page d’un site Internet lui donnera 53% de chances d’apparaître en première page de Google parmi les résultats de recherche.  Source : 41 Stories
  3. Un nombre important de +1 Google relié à un URL lui permettra de bénéficier d’un meilleur classement dans les résultats de recherche sur Google plus que tout autre facteur. Source : Ber|Art
  4. Être classé en haut des résultats de recherche est une bonne chose, mais pour vous assurer un taux de clics important, votre titre et votre description doivent être de haute qualité. En 2015, les chercheurs ont passé moins de 2 secondes, en moyenne, à consulter chacun d’entre eux. Source : MarketingProfs
  5. Les premiers résultats des moteurs de recherche captent encore la même quantité de clics (32,8%). Cependant, les résultats organiques qui sont positionnés de la 2ème à la 4ème pages reçoivent désormais une part significativement plus élevée de clics que dans 2005- 63% contre 48%.  Source : MarketingProfs
  6. 89% des consommateurs débutent leur processus d’achat en ligne à partir d’un moteur de recherche. Source : Biznology
  7. Les professionnels du marketing ont classé leurs objectifs SEO en 2015 : la génération de prospects ou Lead generation est leur priorité numéro 1 pour 61% d’entre eux et pour 57% le trafic vers le site Web.  54% veulent améliorer leur taux de conversion et 24% espèrent que leur investissement SEO génère des ventes et des revenus. Source : MediaPost
  8. 72% des communicants en entreprise classe l’optimisation pour les moteurs de recherche comme un moyen aussi efficace que la génération de prospects et l’augmentation du traffic vers le site Internet pour atteindre leurs objectifs marketing.  Source : MediaPost
  9. Les principaux défis dans le référencement organique sont le link building (cité par 41% des marketeurs en entreprise) et la recherche par mots clés (évoqué par 39% d’entre eux).  Source : MediaPost