Articles

Le Centre de Parrainage Scolaire a confié sa stratégie de référencement web (SEO) ainsi que la gestion de ses publicités web (Google Ads) à Amauta Marketing.

L’entreprise privée de Montréal offre des services de tutorat à domicile personnalisés pour les élèves du primaire, secondaire et collégial.

L’agence a reçu le mandat de définir et de mettre en œuvre une stratégie web afin d’augmenter la visibilité et la notoriété du Centre de Parrainage Scolaire auprès de sa clientèle cible au Québec.

À compter du 1er juin, Google devra reverser la taxe de vente du Québec (TVQ) à Revenu Québec, comme devront le faire également d’autres entreprises internationales du numérique telles Apple, Amazon, Netflix et Spotify, entre autres, qui vendent des services et des produits dits « incorporels ».

Pour une concurrence plus saine

L’objectif annoncé par le gouvernement de M. Legault est de fournir un cadre commercial plus équitable aux entreprises locales qui n’ont jamais bénéficié de cette largesse de ne pas percevoir la TVQ à 9,975 % et dont les prix étaient donc plus élevés pour le consommateur. Il s’agit aussi de récupérer plus de 150 millions de dollars d’ici 2022-2023, comme l’expliquait le gouvernement du Québec en 2018.

Revenu Québec fournit d’ailleurs la liste de 76 entreprises internationales soumises à ces nouvelles règles. En revanche, le gouvernement fédéral n’a pas suivi le gouvernement du Québec dans cette direction et n’impose toujours pas le versement de la taxe sur les produits et services (TPS) à 5 % aux géants du numérique.

Votre facture sera modifiée dès samedi

Que vous utilisiez des services vidéo en continu sur Netflix, que vous achetiez des produits en ligne sur Amazon ou que votre entreprise se serve des services de Google Ads pour analyser le comportement de sa clientèle et gérer ses campagnes de publicité en ligne, vous verrez donc votre facture modifiée avec l’ajout de la TVQ dès samedi.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à nous en parler. Comme toujours, nous sommes à votre écoute et souhaitons vous faciliter la vie.

La nouvelle collaboration entre Amauta Marketing et MBA Recherches’annonce fructueuse. Cette entreprise, située au centre-ville de Montréal, est spécialisée en études de marché, plus précisément en recherches quantitative et qualitative. Elle a chargé Amauta Marketing de mettre sur pied et de gérer ses campagnes de publicité en ligne.

MBA Recherche déploie des méthodologies et des outils innovants pour sonder des échantillons représentatifs, stables et bien définis de la population québécoise afin d’obtenir des informations précises. Ses clients obtiennent ainsi rapidement des réponses de la part de segments de population sur différents sujets, notamment sur les habitudes de consommation. Le positionnement marketing est alors facilité et les ventes ont plus de chances d’aboutir. MBA Recherche est membre du Canadian Research Insights Council (CRIC), de la European Society for Opinion and Market Research (ESOMAR) ainsi que de l’Insights Association, et respecte les pratiques et codes de conduite de ces associations.

Le travail d’Amauta Marketing se fera en amont et consistera à promouvoir l’entreprise en ligne afin de susciter l’intérêt de nouveaux « panélistes » et de les inciter à rejoindre les groupes sondés.

L’intelligence artificielle (IA) aide Google Ads à améliorer la performance des publicités. Mieux, Google se sert maintenant de l’IA pour suggérer des publicités et les envoyer automatiquement dans votre compte d’entreprise.

Choisir et vérifier l’emplacement des annonces

L’objectif de l’intelligence artificielle est de simuler l’intelligence humaine grâce à de puissants ordinateurs. En combinant l’IA avec les données et l’historique de vos campagnes publicitaires, par exemple la localisation des leads, les heures de conversion et les mots clés à la source de la conversion, vous obtiendriez des suggestions très intéressantes. L’idée est de déterminer les publicités qui fonctionnent le mieux. Par exemple, au début de 2018, Google Auto Ads a été déployé. Ce logiciel utilise l’apprentissage automatique (machine learning) pour positionner les publicités au meilleur endroit sur la page que visionne l’internaute. De plus, en avril 2018, la plateforme Google Ads a annoncé qu’elle utilisait l’IA pour renforcer ses contrôles et éviter ainsi que des publicités se retrouvent près de contenus sujets à polémique.

Suggérer des annonces à partir de l’IA

Google a également informé les publicitaires et les équipes marketing qu’elle commençait à suggérer des publicités aux entreprises en tenant compte des enseignements de l’IA. L’objectif était de déterminer les publicités les mieux adaptées en fonction des résultats. Ces annonces sont maintenant envoyées dans le compte Google Ads des entreprises. Si vous laissez votre compte en pilote automatique, ces publicités seront générées automatiquement au bout de 14 jours. Vous pouvez bien sûr en profiter, mais sachez que vous pouvez aussi refuser cette fonctionnalité et utiliser les analyses pour prendre vous-même vos décisions. De cette manière, vous restez maître de votre compte et de vos campagnes publicitaires. En effet, l’objectif de Google est d’inciter les internautes à cliquer. Mais avoir plus de clics pour Google ne veut pas forcément dire avoir plus de clients ou faire plus de ventes pour votre entreprise : les clics ne sont pas tous équivalents. Un œil humain est nécessaire pour obtenir le meilleur des deux mondes.

Il est donc essentiel que vous poursuiviez l’analyse de votre taux de conversion ou que vous en discutiez avec votre équipe marketing. Bien que l’IA soit très utile, ne faites pas l’impasse sur votre propre intelligence et continuez à étudier les résultats chiffrés de vos campagnes avec attention. Vos ventes en dépendent!

Communiquez avec l’équipe d’Amauta Marketing pour en savoir plus.

Pour la rentrée de septembre, l’entreprise new-yorkaise Kid Car, la société montréalaise SOS Ticket et la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill ont chacune confié à Amauta Marketing le mandat d’accroître leur notoriété numérique à l’aide de campagnes ciblées Google Adwords afin d’atteindre une cible de clientèle à la fois mieux définie et plus volumineuse.

Kid Car se spécialise dans les trajets urbains pour les enfants et fournit des sièges auto adaptés à leur âge. Ses chauffeurs sont formés pour installer correctement les sièges et sont particulièrement sensibles aux besoins de cette jeune clientèle. L’entreprise a demandé à Amauta Marketing de l’aider à augmenter le nombre de téléchargements de son application aux États-Unis.

SOS Ticket offre aux automobilistes un service d’aide juridique en cas de constat d’infraction. L’entreprise est présente à Montréal et appuie ceux et celles qui souhaitent contester les décisions prises à leur endroit. Elle souhaite rehausser sa présence sur le Web et a chargé Amauta Marketing de concevoir une stratégie de publicité sur mesure à l’aide de l’outil Google Ads.

La Faculté Desautels de l’Université McGill est reconnue comme l’une des meilleures facultés de gestion du monde. Son objectif est d’être plus visible par les étudiants étrangers. Amauta Marketing aidera la Faculté à mieux se faire connaître aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Chine et en Inde.

Toute l’équipe d’Amauta Marketing est fière de favoriser le rayonnement de ces trois clients prestigieux grâce à des stratégies ciblées et à des outils performants.

L’optimisation de votre stratégie de Paiement au clic (Google Adwords) est essentielle pour maintenir ou améliorer la performance de vos campagnes de publicité sur les moteurs de recherche afin d’atteindre vos objectifs organisationnels. Parfois, cela peut être un peu stressant, vous ne savez pas par où commencer ? Voici quelques idées pour optimiser la performance de votre campagne de PPC (cette liste n’est pas exhaustive) :

  1. Mots clés – Dans une campagne de Paiement au Clic, le choix des mots clés est essentiel. Pour choisir vos mots clés, il faudra vous concentrer sur ceux représentant le plus grand volume de recherches. Un conseil, limitez-vous à 15-20 mots clés par groupe d’annonces. Un mot clé mal choisi pourrait vous coûter cher, faites-vous accompagner par un expert en marketing digital. Pour approfondir ce sujet, nous vous suggérons de lire notre article de blogue sur les mots clés.
  2. Termes de recherche et mots clés négatifs -Il est important de vérifier régulièrement dans votre compte Google Adwords les termes de recherche utilisés par les internautes, vous pourriez avoir des surprises. En effet, il arrive souvent que les employés au sein même de votre entreprise cliquent sur votre annonce pour atteindre votre site Web et qu’ils cherchent une information ou une page bien précise. Il s’agira alors de chercher quels mots clés sont utilisés, pour les ajouter dans la liste des mots clés négatifs, cela veut dire que vos publicités n’apparaîtront pas dans les pages Web du réseau Google Display contenant ces termes. Cette liste peut être partagée entre toutes vos campagnes publicitaires sur Google Adwords. On vous recommande de dresser la liste de vos mots clés négatifs à exclure : des produits ou des services proches du vôtre mais que vous n’offrez pas, des termes en lien avec la recherche d’emploi, les noms de vos concurrents, des scandales ou des sujets sensibles auxquels vous ne voulez pas que votre entreprise ou vos produits soient associés.
  3. Test de plusieurs annonces publicitaires – Dans toute initiative marketing, il est recommandé de faire des tests et ce conseil vaut particulièrement pour la publicité en ligne. On vous recommande de créer 3 ou 4 bannières publicitaires (avec un visuel et un slogan différents) pour les mêmes groupes de mots clés puis vérifier laquelle performe le moins bien et remplacez-la par une publicité qui vous apporte un meilleur retour sur investissement. Répétez plusieurs fois l’opération. Sachez également que Google Adwords utilise un système de rotation de vos publicités et montre celles qui performent le mieux aux internautes.
  4. Le ciblage géo-localisé – Cela peut paraître être du « gros bon sens » mais il ne faut pas oublier de préciser dans quelle zone géographique vous souhaitez que votre annonce soit visible. En effet, si vous proposez vos services uniquement dans la ville de Montréal par exemple, il n’est pas nécessaire de cibler la terre entière. Si toutefois vous réalisez en analysant le Rapport géographique, que certains internautes proviennent d’un endroit que vous ne souhaitez pas cibler, vous pouvez l’exclure (une ville, un pays, une région etc.) comme pour les mots clés négatifs. On évite ainsi de gaspiller votre budget publicitaire!
  5. Les conversions – Vérifiez-vous vos actions de conversion? Voici une check list à utiliser:
  • Est-ce que le suivi des conversions fonctionne?
  • La principale conversion reste-t-elle l’indicateur clé de performance le plus important pour votre entreprise?
  • La balise de conversion est-elle sur la bonne page de votre site Web ou l’objectif de Google Analytics correspond-il toujours à la bonne page / action?
  • Suivez-vous trop de conversions?

Les experts en marketing Web recommandent de ne pas suivre plus de deux types de conversions sur Google Adwords. Par exemple, pour un site de e-commerce, cela pourrait être les ventes (en KPI primaire) et les ajouts au panier d’achat (en KPI secondaire) par exemple. Par contre, avec Google Analytics vous pouvez suivre des conversions secondaires ou des micro-conversions comme les inscriptions à votre infolettre, les téléchargements de votre catalogue ou les demandes de clients via votre chat. Le problème avec le fait de suivre trop de conversions, est que chaque action a une valeur différente; par conséquent, la vue cumulée des conversions donne une image déformée du véritable retour sur vos investissements publicitaires.

  1. Budgets – Un budget PPC nécessite un suivi et des ajustements réguliers, ce qui veut dire qu’il faut allouer votre budget en fonction de la performance de la campagne ou des mots clés. À noter que souvent, le nom de votre entreprise ou de votre marque a un taux de conversion élevé mais cela ne mérite pas forcément que l’on investisse plus de budget sur ces mots clés. Petit Plus – Bing Ads offre désormais un outil pour estimer les conversions en fonction de votre budget, ce qui devrait vous faire économiser beaucoup de temps dans vos optimisations budgétaires.

Derniers conseils – Il y aura toujours des opportunités d’améliorer vos campagnes de Paiement Par Clic (PPC) en fonction des tendances de recherches des internautes qui évoluent avec le temps. Plus vous ciblez vos mots clés et vos annonces, optimisez vos budgets et plus vos campagnes de publicité en ligne seront performantes. Si vous n’avez pas le temps, la patience ou les connaissances pour gérer vos campagnes Google Adwords, Amauta Marketing est là pour vous assurer le meilleur retour sur investissement possible en fonction de votre budget.

 

Les annonces textuelles grand format font leur apparition sur Google Adwords. Êtes-vous enthousiastes ? Mais surtout êtes-vous prêts ? Les annonces textuelles grand format sont l’un des grands changements de Google Adwords annoncés par Google, voire l’un des plus importants. Imaginez-vous que Google va bientôt multiplier par 2 la taille du texte de ses annonces. Alors qu’est-ce que cela va changer ? Voici 10 éléments à découvrir sur les annonces textuelles grand format pour les professionnels du marketing :

  1. Qu’est-ce qu’une annonce textuelle grand format ?

Les annonces textuelles grand format seront deux fois plus longues que les annonces actuelles. Les nouvelles publicités sont conçues pour maximiser votre présence et performance dans les résultats de recherche sur mobile avec un plus grand titre et une longue description de 80 caractères. Il s’agit d’une publicité adaptée pour le mobile, en plus de fonctionner sur ces appareils, elle fonctionnera aussi sur un ordinateur de bureau. Les annonces textuelles grand format s’adaptent à tous les appareils – ordinateurs et mobiles – et leur format s’adapte directement à la taille de l’écran. Google a commencé à tester ces nouvelles annonces au 2ème trimestre 2016.

  1. Pourquoi Google a effectué ce changement ?

Google l’a annoncé comme l’un des plus grands changements concernant les publicités textuelles depuis le lancement de la plateforme Adwords il y a 15 ans. Il y a quelques mois, Google a commencé à réfléchir à quoi pourrait ressembler une publicité Adwords s’ils avaient créé Adwords dans le monde mobile d’aujourd’hui, dans lequel plus de la moitié des milliards de recherches annuelles sur Google proviennent d’un appareil mobile. Google a fait un premier pas en créant une expérience unifiée pour les différents appareils en février lorsqu’ils ont stoppé les publicités sur le côté droit des écrans d’ordinateurs. Après toutes les contraintes engendrées par la fin des publicités dans la colonne de droite, cet ajout semble être une progression naturelle faisant suite aux titres de grande taille introduits en 2011.

  1. Quelle taille font ces annonces textuelles grand format ?

Ces annonces textuelles grand format sont deux fois plus longues (très exactement 47% plus longues) par rapport aux publicités standards. Actuellement, vous avez un total de 140 caractères et un espace publicitaire à utiliser, marquant ainsi la fin des limites 25-35-25. Twitter n’a pas fait de commentaires quant à la limite de 140 caractères adoptée par Google. Prenez soin d’utiliser chaque caractère supplémentaire à bon escient. Créez des publicités attrayantes et touchantes sur lesquelles les internautes ne pourront pas s’empêcher de cliquer.

  1. À quoi ressemblent les nouvelles annonces textuelles grand format ?

Et voici comment les annonces textuelles grand format apparaissent dans l’interface Adwords :

 

expanded-text-ad

  1. Quelle est la nouvelle longueur des titres ?

Vous avez la possibilité d’afficher 2 titres de 30 caractères avec les annonces textuelles grand format. N’oubliez pas que le titre de votre annonce est l’élément que les utilisateurs sont les plus enclins à remarquer. Lorsqu’ils s’affichent sur la page de résultats de recherche, les champs de titre de votre annonce sont combinés et séparés par un tiret (« -« ). Auparavant, les titres étaient limités à 25 caractères, ce qui veut dire qu’ils ont augmenté de 140% !

  1. À quel point les descriptions vont croître ?

Vous aurez une ligne de description de 80 caractères, alors qu’elles étaient limitées à 35 caractères par le passé, ce qui équivaut à une augmentation de 14%.

  1. Quels sont les changements avec les liens publicitaires ?

Adwords va automatiquement extraire le nom de domaine de l’url final. Vous pourrez désormais ajouter 2 chemins pour multiplier les liens publicitaires (jusqu’à 15 caractères chacun). Il est conseillé d’utiliser ce champ « Chemin » pour que les utilisateurs qui voient vos annonces puissent se faire une idée plus précise de la page de votre site Web à laquelle ils vont accéder. Le texte que vous saisissez ne doit pas forcément contenir l’URL de votre site Web, mais il doit être en lien avec le contenu de votre page de destination.

  1. Est-ce que cela améliore le taux de clic ?

Bien entendu, plus de texte signifie une meilleure visibilité de l’annonce. Les premiers rapports indiquent que les annonces textuelles grand format permettent un taux de clic allant jusqu’à 20%. Le taux de clic est encore plus important lorsqu’on ajoute aux annonces une publicité et une extension avec un numéro de téléphone.

  1. Quand ces nouvelles publicités seront disponibles ?

Dès à présent, les annonces textuelles grand format sont disponibles pour les publicitaires. Google a annoncé qu’ils allaient supprimer les annonces textuelles standards le 31 janvier 2017. Vous devrez donc transformer vos publicités standards en annonces textuelles grand format d’ici cette date.

  1. À quoi s’attendre des annonces textuelles grand format ?

Vous augmenterez votre niveau de qualité (quality score) immédiatement ! Le niveau qualité (quality score) est déjà une importante mesure dans un compte Adwords, mais cela va devenir encore plus important. En résumé, les annonces textuelles grand format vous offrent :

  • Deux champs de titre (jusqu’à 30 caractères chacun)
  • Un champ de description plus grand (jusqu’à 80 caractères)
  • Un URL à afficher qui comprend le domaine de votre URL final
  • Deux champs « Chemin » facultatifs, utilisés dans l’URL à afficher de l’annonce (jusqu’à 15 caractères chacun)

Vous devrez vous assurer que vos annonces textuelles soient toutes réécrites pour profiter de ce nouveau format. Google vous offre deux fois plus d’espace avec ces annonces textuelles étendues alors soyez prêt à les optimiser à votre avantage !

La publicité Coût Par Clic (CPC) est une technique de marketing Internet pour les moteurs de recherche. Les entreprises qui utilisent cette technique paient chaque fois qu’un internaute clique sur leur annonce pour visiter leur site Internet. Son plus gros avantage est la rapidité à laquelle les clients affluent vers leur site Internet. Cependant, il y a plusieurs pièges à éviter. Voici les 9 erreurs les plus courantes de campagnes de CPC qui empêchent les entreprises d’en bénéficier au maximum.

Raison #1 : Ne pas délimiter la zone géographique

Que vous soyez une entreprise internationale ou locale, le ciblage géographique de votre clientèle cible est extrêmement important. Évitez les dépenses inutiles et ciblez seulement les zones qui offrent un retour sur investissement maximal. Pour les petites entreprises, un rendement maximal peut seulement se produire dans un rayon de 30 kilomètres environ. En outre, les entreprises qui vendent des services haut de gamme peuvent bénéficier d’un retour sur investissement en ciblant les régions à revenu élevé. Enfin, les grandes entreprises gagnent à adapter leurs campagnes selon chaque pays. Un large éventail de facteurs doit être considéré et peut jouer un rôle direct dans la  performance de la campagne : revenu disponible,  besoins, habitudes de dépenses, valeur de la monnaie, etc.

Raison #2 : Oublier de supprimer les sites indésirables

L’option d’exclusion permet d’enlever les sites de partenaire à faible rendement provenant du Réseau de Recherche avec Display. Évitez de perdre des milliers de dollars en supprimant  les sites ou les pages qui ne sont pas en lien direct pas avec votre public cible. Pour ce faire, sélectionnez l’onglet  « Réseaux », puis sélectionnez le lien « Afficher les détails » à côté de « Placements automatiques » et supprimez tous les sites sous- performants ou indésirables.

Raison #3 : Ignorer les options de correspondance des mots clés

Très souvent, les débutants du CPC ne connaissent pas l’existence des quatre types de correspondance de mots clés. Pourtant, ces options permettent de contrôler quelles recherches déclencheront la diffusion des annonces et de maximiser les campagnes et les budgets de vos clients. Voici un exemple avec les mots clés « cerf-volant rouge » :

  • Mots clés exacts: Ce type de recherche vous permet de  cibler avec précision un groupe particulier de clients potentiels. Toutes les recherches qui contiennent l’expression exacte « cerf-volant rouge » sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce.
  • Expression exacte: Les recherches contenant une les mots exacts, une expression et les variantes proches de cette dernière sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, « cerfs-volants rouges » ou cerfs-volants rouges Miami ».
  • Requête large : Ce type de recherche vous permet de diffuser votre annonce auprès d’une audience très large. Les recherches contenant des fautes d’orthographe et des synonymes, les recherches associées et les autres variantes pertinentes sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, « cerf-volant  » ou « cerf volant ».
  • Modificateur de requête large: Les recherches contenant le terme modifié (ou des variantes proches, mais pas des synonymes) sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce, quel que soit l’ordre dans lequel les termes sont saisis. Par exemple, +cerf +volant.

Il existe de multiples façons de rédiger des mots clés. Sachez qu’une recherche plus large de mots clés est souvent moins dispendieuse qu’une recherche de mots clés exacte et qu’elle peut être relativement bien contrôlée avec l’exclusion des mots clés négatifs. Vous  pouvez donc effectuer une recherche plus large avec des offres moins élevées tout en diminuant le volume de recherches et effectuer une autre recherche avec des offres supérieures en utilisant les mots clés exacts. Le truc est de simplement garder ceux qui fonctionnent le mieux dans la campagne et de mettre sur pause ceux qui performent moins bien.

Raison #4 : Ne pas utiliser les mots clés négatifs

Les mots clés négatifs sont vos filtres. L’ajout de mots clés négatifs est simple, facilitera votre travail et diminuera le volume de la recherche. Vous pouvez trouver une grande liste à travers l’outil de mots clés de Google ou en allant dans l’onglet  » Mots clés » et en sélectionnant  » Voir tous les termes de recherche ».

Raison #5 : Ne pas séparer les deux types de campagne

Ici, nous ne pouvons attribuer le blâme qu’à Google. Google suggère fortement aux nouveaux créateurs de campagne AdWords de choisir la campagne  » Réseau de Recherche uniquement  » (Search campaign). Le type de campagne « Réseau de Recherche avec Display sélectif  » (Display campaign) serait beaucoup trop compliqué à gérer pour un débutant selon Google. Il est incroyablement sage pour les entreprises d’avoir des campagnes segmentées en fonction du type de réseau de recherche. La raison est simple : selon toute vraisemblance, la performance sera nettement meilleure dans le réseau de Recherche avec Display sélectif. La séparation de ces campagnes offre un contrôle maximal sur l’allocation budgétaire, ce qui vous permet de récolter un retour sur investissement plus élevé dans les premières étapes d’une campagne. Après que votre budget de retour sur investissement soit au maximum, il est donc logique de commencer à composer le réseau d’affichage. Une solution rapide est de copier votre campagne dans Google Adwords Editor, renommer vos campagnes basées sur le réseau et ajuster les réseaux sélectionnés dans l’onglet des paramètres.

Raison #6 : Sélectionner des mots clés pas assez ciblés

Beaucoup d’entreprises commettent l’erreur de choisir des mots clés trop larges, trop vagues. La pertinence des mots choisis est primordiale dans une publicité Coût Par Clic si on veut un bon avoir un bon retour sur investissement. Par exemple, une entreprise qui vend des fromages fins a comme mot clé « amuse-gueule ». Bien qu’un fromage soit considéré comme un amuse-gueule, le mot amuse-gueule est beaucoup trop large et trop d’éléments peuvent entrer dans cette catégorie : canapés, bouchées aux crevettes, macarons, œufs farcis, etc. Il est beaucoup plus efficace de choisir des mots clés qui communiquent non seulement le produit ou service (fromage cheddar, fromage de chèvre), mais aussi l’intention (dans ce cas, « fromages fins en ligne »). Ces mots clés, beaucoup plus ciblés, produiront des rendements beaucoup plus élevés.

Raison #7 : Ne pas tester ses annonces

Tester les annonces fait partie du processus du développement d’une campagne Coût Par Clic. Cette étape est indispensable dans la détermination des mots, des phrases et des propositions finales qui interpelleront le plus votre public cible. Elle permet d’améliorer et d’optimiser les performances de la campagne. Pour commencer, essayez de tester 3 annonces par groupe d’annonces. Testez tout d’abord 3 modèles d’annonces différentes. Une fois que vous avez un échantillon de 300 clics par annonce, vous devriez être en mesure de commencer à déterminer les mots clés performants et les sous-performants. Veillez à ne pas juger que par le taux de clics. Un haut taux de clic peut effectivement affecter une campagne si elle ne donne pas lieu à des conversions. Pour la deuxième phase de tests, expérimentez en raffinant vos mots clés pour susciter davantage de conversions. Vous devriez vous apercevoir qu’en utilisant des adjectifs forts tels que « puissant » ou ‘’gratuit’’, votre annonce rapporte plus de résultats positifs. Encore une fois, gardez votre première annonce gagnante à titre de modèle.

Raison #8 : Envoyer les utilisateurs sur la page d’accueil

La règle d’or pour le CPC : contrôlez l’expérience utilisateur aussi étroitement que possible. Utilisez la recherche, les tests et l’analyse afin de découvrir exactement ce qui compte pour vos utilisateurs. Offrez-leur une expérience visuelle attrayante qui répond à leurs besoins. Si vous envoyez un utilisateur à la page d’accueil et lui laissez l’option de l’expérimenter, vous verrez votre budget s’envoler rapidement lorsqu’il cliquera sur votre « Mission de l’entreprise » « À propos de nous » et « Plan du site  » avant de quitter la page. Au lieu de cela, utilisez la page de destination qui se rapproche le plus spécifiquement possible aux intentions de recherche de l’utilisateur. Cela devrait inclure les titres, le contenu, le texte, les images et les boutons d’appel à l’action.

Raison #9 : Ne pas faire le suivi des conversions

Ce qui met abruptement fin aux campagnes de CPC, c’est le manque de suivi des conversions. Les données de conversion sont importantes, car elles permettent aux utilisateurs de comprendre rapidement le rendement financier d’une campagne, d’un groupe d’annonces et des mots clés. Ces données affectent tous les aspects de l’optimisation des campagnes de publicité, de la performance des tests à la page de destination jusqu’aux ajustements des enchères.

 

Montréal, le 8 août 2016 – La compagnie Fibrobec, le plus important fabricant de boîtes de camionnette en fibre de verre au Canada, choisit l’agence montréalaise Amauta Marketing afin de développer une campagne de marketing numérique pour améliorer sa notoriété et de rehausser sa présence Web.

L’entreprise de Beloeil a récemment remporté le bronze au concours Les Médaillés de la relève dans la catégorie relève entrepreneuriale. C’est la première distinction pour Fibrobec dans un concours d’affaires et les dirigeants souhaitent mettre tous les éléments en place pour s’assurer que les succès se répètent. « Après avoir enregistré une année record en 45 ans, nous souhaitons maintenant soutenir la croissance de l’entreprise en implantant une stratégie de marketing et de développement de nouveaux produits au cours des trois prochaines années. Nous espérons que la campagne web développée avec Amauta Marketing nous permettra d’accélérer notre percée du marché américain », a expliqué le PDG de Fibrobec, Frédéric Albert. Amauta Marketing aura pour mandat de mettre en place une stratégie de publicité Internet pour aider Fibrobec à développer le marché américain.

À propos d’Amauta Marketing

Amauta Marketing est une agence conseil en marketing Internet certifiée Google Partners, basée à Montréal (Québec). Elle propose des stratégies web, créées sur mesure et axées sur les résultats, qui permettent à ses clients d’accroître leur visibilité en ligne et de maximiser leur retour sur investissement. Amauta Marketing a livré des projets web à forte valeur ajoutée pour des organisations prestigieuses telles que 1-800-GOT-JUNK, Bell Canada, Mega Bloks, Birks, Le Club d’Investisseurs Immobiliers du Québec, Salades Sensations et Averna. Pour obtenir plus d’information, veuillez consulter www.amautamarketing.com

À propos des Industries Fibrobec inc.

Fondée en 1972, Fibrobec/SpaceKap est le plus important fabricant de boîtes de camionnette en fibre de verre à des fins commerciales et de loisirs au Canada. L’entreprise de Beloeil compte plus de cinquante employés et produit depuis 1992 le concept d’unité de service transférable SpaceKap, qui a été conçu en collaboration avec Paul Deutschman, le célèbre dessinateur automobile. L’entreprise offre des produits qui répondent aux besoins des entrepreneurs généraux, des électriciens et des plombiers, mais également de tous les corps de métiers qui recherchent une unité de service transférable et polyvalente. En plus de quarante ans d’existence, Fibrobec/SpaceKap a produit et livré près de 250 000 unités de ses populaires boîtes de camionnette en Amérique du Nord. Fibrobec/SpaceKap possède une succursale à Québec et distribue ses produits à travers un imposant réseau de concessionnaires nord-américains. Pour obtenir plus d’information, veuillez consulter www.fibrobec.com

Pour obtenir des renseignements complémentaires veuillez communiquer avec :

Hernan Cespedes                                        Julie Bourbonnière
Amauta marketing                                          Relations médias, Fibrobec
514-907-2131, poste 12                                   514-993-8530
hcespedes@amautamarketing.com             jbourbonniere@sitrepcom.ca

1. Les recettes de Google en publicité sont plus grandes que celles de l’ensemble du secteur de l’impression aux États-Unis. Source : The Wonder of Tech

2. 30% des entreprises externalisent leur publicité sur les moteurs de recherche et 28% utilisent la publicité d’affichage. Source : MediaPost

3. Le total des dépenses de publicité sur Internet est en croissance de 16% chaque année et celles concernant le mobile pour 11% du total. Source : TechCrunch

4. 61% des directeurs marketing déclarent que les moteurs de recherche sont des canaux de communication efficaces. Source :  AdWeek

5. Près de la moitié des budgets en marketing numérique est consacrée à la recherche, dont 31% pour la publicité sur les moteurs de recherche et 18% sur l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). Source : MarketingProfs

6. Concernant les annonces PPC (Paiement Par Clic), 86% de toutes les impressions publicitaires reviennent aux quatre premiers résultats de recherche. Source : ClickZ

7. Dans l’ensemble, les marketeurs américains dépenseront plus de 103 milliards $ dans le marketing de recherche, l’affichage, les médias sociaux et le marketing par courriel en 2019. A noter que le marketing de recherche restera la plus grande part des dépenses interactives. Source : MediaPost

8. Les dépenses en marketing de recherche atteindront 31,6 milliards $ en 2015 aux États-Unis. Source : MediaPost

9. Les dépenses marketing pour la publicité sur les moteurs de recherche et l’optimisation organique seront de 45 milliards $ d’ici 2019 aux États-Unis. Source : MediaPost