Les technologies numériques ne cessent de se transformer à une vitesse grand V. Comment, dès lors, garantir que votre site Web reste dans la course? En effectuant 5 changements clés pour le plus grand bénéfice de vos visiteurs, vous continuerez à véhiculer votre image de marque avec brio et à vendre vos produits et vos services efficacement. Petite visite guidée.

  1. Sécurisez votre site Web – Il est à présent essentiel que l’adresse URL de votre site Web commence par « https ». L’algorithme de Google en tient compte et, si vous n’effectuez pas ce changement, votre site risque de ne plus apparaître aussi facilement dans les moteurs de recherche. Pensez aussi à vérifier la vitesse de chargement de votre site. Elle ne devrait pas dépasser 2 secondes.
  1. Jouez la carte de la proximité – Les clients aiment faire affaire avec des entreprises locales. Mentionnez votre adresse ou le nom de la ville où votre entreprise est située. Vous pouvez aussi créer une page entreprise avec le service gratuit de géolocalisation GoogleMyBusiness, de plus en plus utilisé avec les téléphones intelligents. Surtout, assurez-vous d’être facilement joignable, par téléphone ou par formulaire.
  1. Proposez un service différentiateur – Vous êtes à un clic de la concurrence. Aujourd’hui, vous disposez de 2 à 3 secondes pour séduire l’internaute et de 8 secondes pour le convaincre de rester sur votre site. Proposez-lui un service unique et des preuves de professionnalisme. Vous pouvez par exemple mentionner votre expérience, vos certifications et afficher les témoignages de vos clients.
  1. Offrez un contenu clair et diversifié – Les gens consomment le contenu de manière très différente selon le moment de la journée ou selon leurs besoins. Pensez à offrir une information variée et équilibrée, comprenant des textes, des photos et de courtes vidéos (pas plus d’une minute chacune). Affichez très clairement les boutons d’appel à l’action pour éviter au visiteur de s’impatienter.
  1. Bonifiez votre référencement – Pour effectuer le référencement naturel d’un site Web, Google se base sur plus de 200 critères. Rester en première position est donc un exercice d’équilibriste et d’expert. Les campagnes de publicité sur Google, bien gérées, bonifient quant à elles votre référencement, sachant que 90 % des recherches des internautes se font sur ce moteur de recherche-là.

Vous voulez en savoir plus? Appelez-nous pour en discuter.

Cette année encore, Google Partners réitère sa confiance à Amauta Marketing : deux membres de l’équipe, Hernan Cespedes et Erik Barboza, ont passé le test et obtenu trois certifications Google Ads, plus précisément :

• La certification en publicité sur les moteurs de recherche
• La certification en publicité display
• La certification en publicité vidéo

Dans le monde du marketing Web, les technologies évoluent rapidement.  Amauta Marketing tient à ce que ses équipes soient au fait des derniers changements et tendances afin de vous servir au plus près de vos besoins. Les certifications sont une garantie du sérieux de votre fournisseur en marketing Web.

Pour savoir si vos campagnes publicitaires Adwords sont efficaces, vous devez pouvoir mesurer leur taux de conversion, autrement dit être capable de vérifier si votre campagne de publicité conduit l’internaute à effectuer une action, par exemple celle de communiquer avec vous par écrit (formulaire) ou par téléphone.

Proposer un numéro d’appel ne suffit pas…

Lorsqu’un internaute aboutit à votre site Web après avoir inscrit des mots-clés dans Google ou après avoir vu votre publicité et qu’il est intéressé par vos produits et services, il a deux moyens de vous le faire savoir. Le premier est de remplir un formulaire en ligne et de vous l’envoyer. Le deuxième est de vous appeler directement. Cette option s’avère rapide et efficace, mais a priori difficile à analyser. En effet, comment savoir de façon systématique et statistique si l’utilisateur a eu connaissance du numéro de téléphone par votre campagne publicitaire? De plus, si ce client potentiel vous appelle trois semaines après avoir noté votre numéro sur un bout de papier, comment déterminer que la conversion est due à une campagne publicitaire Adwords?

… il faut suivre les appels à la trace

Google Adwords propose aujourd’hui une solution : un extrait de code JavaScript (ou snippet) à installer dans votre site Web. Cette fonctionnalité identifie les appels faits à partir du numéro de téléphone de votre site Web à la suite d’une annonce Adwords. Chaque fois qu’un internaute compose votre numéro, son appel est transféré automatiquement et gratuitement sur un numéro généré par Google. Un appel, un numéro distinct. Vous pouvez donc connaître la source de chaque appel, lier celui-ci à une campagne et mesurer le taux de conversion. Vous calculez ainsi aisément votre retour sur investissement (ROI) en comparant le nombre de clients potentiels atteints et le coût de vos campagnes publicitaires. Vous avez aussi accès à un historique de plusieurs mois, ce qui vous aide à évaluer vos stratégies de marketing Web.

Cette formule de suivi d’appel est encore peu proposée en investissement publicitaire. Et pourtant, elle est extrêmement efficace. Parlez-en avec nous, nous la maîtrisons parfaitement!

L’optimisation de votre stratégie de Paiement au clic (Google Adwords) est essentielle pour maintenir ou améliorer la performance de vos campagnes de publicité sur les moteurs de recherche afin d’atteindre vos objectifs organisationnels. Parfois, cela peut être un peu stressant, vous ne savez pas par où commencer ? Voici quelques idées pour optimiser la performance de votre campagne de PPC (cette liste n’est pas exhaustive) :

  1. Mots clés – Dans une campagne de Paiement au Clic, le choix des mots clés est essentiel. Pour choisir vos mots clés, il faudra vous concentrer sur ceux représentant le plus grand volume de recherches. Un conseil, limitez-vous à 15-20 mots clés par groupe d’annonces. Un mot clé mal choisi pourrait vous coûter cher, faites-vous accompagner par un expert en marketing digital. Pour approfondir ce sujet, nous vous suggérons de lire notre article de blogue sur les mots clés.
  2. Termes de recherche et mots clés négatifs -Il est important de vérifier régulièrement dans votre compte Google Adwords les termes de recherche utilisés par les internautes, vous pourriez avoir des surprises. En effet, il arrive souvent que les employés au sein même de votre entreprise cliquent sur votre annonce pour atteindre votre site Web et qu’ils cherchent une information ou une page bien précise. Il s’agira alors de chercher quels mots clés sont utilisés, pour les ajouter dans la liste des mots clés négatifs, cela veut dire que vos publicités n’apparaîtront pas dans les pages Web du réseau Google Display contenant ces termes. Cette liste peut être partagée entre toutes vos campagnes publicitaires sur Google Adwords. On vous recommande de dresser la liste de vos mots clés négatifs à exclure : des produits ou des services proches du vôtre mais que vous n’offrez pas, des termes en lien avec la recherche d’emploi, les noms de vos concurrents, des scandales ou des sujets sensibles auxquels vous ne voulez pas que votre entreprise ou vos produits soient associés.
  3. Test de plusieurs annonces publicitaires – Dans toute initiative marketing, il est recommandé de faire des tests et ce conseil vaut particulièrement pour la publicité en ligne. On vous recommande de créer 3 ou 4 bannières publicitaires (avec un visuel et un slogan différents) pour les mêmes groupes de mots clés puis vérifier laquelle performe le moins bien et remplacez-la par une publicité qui vous apporte un meilleur retour sur investissement. Répétez plusieurs fois l’opération. Sachez également que Google Adwords utilise un système de rotation de vos publicités et montre celles qui performent le mieux aux internautes.
  4. Le ciblage géo-localisé – Cela peut paraître être du « gros bon sens » mais il ne faut pas oublier de préciser dans quelle zone géographique vous souhaitez que votre annonce soit visible. En effet, si vous proposez vos services uniquement dans la ville de Montréal par exemple, il n’est pas nécessaire de cibler la terre entière. Si toutefois vous réalisez en analysant le Rapport géographique, que certains internautes proviennent d’un endroit que vous ne souhaitez pas cibler, vous pouvez l’exclure (une ville, un pays, une région etc.) comme pour les mots clés négatifs. On évite ainsi de gaspiller votre budget publicitaire!
  5. Les conversions – Vérifiez-vous vos actions de conversion? Voici une check list à utiliser:
  • Est-ce que le suivi des conversions fonctionne?
  • La principale conversion reste-t-elle l’indicateur clé de performance le plus important pour votre entreprise?
  • La balise de conversion est-elle sur la bonne page de votre site Web ou l’objectif de Google Analytics correspond-il toujours à la bonne page / action?
  • Suivez-vous trop de conversions?

Les experts en marketing Web recommandent de ne pas suivre plus de deux types de conversions sur Google Adwords. Par exemple, pour un site de e-commerce, cela pourrait être les ventes (en KPI primaire) et les ajouts au panier d’achat (en KPI secondaire) par exemple. Par contre, avec Google Analytics vous pouvez suivre des conversions secondaires ou des micro-conversions comme les inscriptions à votre infolettre, les téléchargements de votre catalogue ou les demandes de clients via votre chat. Le problème avec le fait de suivre trop de conversions, est que chaque action a une valeur différente; par conséquent, la vue cumulée des conversions donne une image déformée du véritable retour sur vos investissements publicitaires.

  1. Budgets – Un budget PPC nécessite un suivi et des ajustements réguliers, ce qui veut dire qu’il faut allouer votre budget en fonction de la performance de la campagne ou des mots clés. À noter que souvent, le nom de votre entreprise ou de votre marque a un taux de conversion élevé mais cela ne mérite pas forcément que l’on investisse plus de budget sur ces mots clés. Petit Plus – Bing Ads offre désormais un outil pour estimer les conversions en fonction de votre budget, ce qui devrait vous faire économiser beaucoup de temps dans vos optimisations budgétaires.

Derniers conseils – Il y aura toujours des opportunités d’améliorer vos campagnes de Paiement Par Clic (PPC) en fonction des tendances de recherches des internautes qui évoluent avec le temps. Plus vous ciblez vos mots clés et vos annonces, optimisez vos budgets et plus vos campagnes de publicité en ligne seront performantes. Si vous n’avez pas le temps, la patience ou les connaissances pour gérer vos campagnes Google Adwords, Amauta Marketing est là pour vous assurer le meilleur retour sur investissement possible en fonction de votre budget.

 

Facteurs de positionnement SEO

Cette année, les résultats de recherche locaux sortent davantage dans les premiers résultats de recherche. En effet, Google considère la proximité entre le lieu de la recherche (surtout si celui-ci est précisé dans la requête : restaurant à Montréal) et l’adresse du magasin constitue le facteur le plus important. La géolocalisation devenue prédominante (encore plus sur les cellulaires), il est donc très important de bien paramétrer votre compte Google My Business en renseignant une adresse exacte et précise de votre commerce (éviter les boites postales).

Petite astuce : Intégrez également un mot clé dans le nom de votre entreprise et votre positionnement dans les résultats de recherche sera 1,5 fois plus élevé !

Facteurs sémantiques importants pour le positionnement :

  1. Le contenu reste toujours le roi – On ne le répétera jamais assez, il faut continuer à produire du contenu de qualité optimisé pour le référencement naturel et sous différentes formes. Il est temps d’optimiser vos pages web existantes, d’alimenter un blogue, d’organiser des webinaires pour devenir un leader d’opinion auprès de vos publics-cibles avec des ajouts de contenus inspirants de manière régulière.
  2. La rédaction optimisée pour le web : les mots clés – Une fois que vous aurez déterminé les mots clés qui convertissent, il faut les placer dans vos pages web : Dans les titres (title tags) : le titre de la page (h1) et les h2, h3, h4, h5, h6. Ces balises titres permettent de hiérarchiser l’information dans le code html d’une page web.

Le titre d’une page donne une description précise et concise du contenu d’une page. Il est à choisir avec soin puisqu’il est essentiel à la fois pour l’expérience utilisateur et pour le référencement de la page dans les moteurs de recherche.

Voici les meilleures pratiques pour la création de vos balises titres (h) :

  • La longueur du titre doit mesurer entre 65 et 75 caractères, un titre plus long n’apparaitra pas en entier dans les résultats de recherche, il terminera par « … »
  • Les mots clés importants doivent toujours être placés au début du titre
  • Le nom de votre entreprise doit être intégré à la fin du titre

Exemple : titre de la page | Amauta Marketing

  • Les titres de vos pages web doivent être pertinents et lisibles pour les internautes
  • Dans la description (méta-description)

La balise description est une brève description du contenu d’une page. Les moteurs de recherche ne tiendront pas vraiment compte des mots clés ou des expressions dans cette balise pour le classement de votre page web. Toutefois, c’est un court texte « publicitaire » qui fait office d’extrait pour donner envie à l’internaute de visiter votre page web. Elle est donc extrêmement importante dans le marketing de recherche mais sa longueur ne doit pas excéder 160 caractères.

  • Dans le ALT de l’image et dans tous vos documents téléchargeables (comme les PDF). Il s’agit d’un mot ou d’un petit groupe de mots décrivant le contenu de l’image ou du document qui est inséré dans le code html de la page dans laquelle figure l’image. Il permet à l’internaute de connaître le contenu de l’image ou du document lorsque ceux-ci ne peuvent être chargés ou affichés. De plus, cela permet à l’image d’être référencée par les moteurs de recherche et d’être trouvée dans Google images notamment.
  • Dans l’URL. L’URL est le lien web qui permet d’identifier votre page web dans votre navigateur et de déterminer son contenu. Il est important que votre URL soit le plus court possible : il ne doit pas dépasser 2 048 caractères.

Tout d’abord, pour les internautes afin que l’information soit précise et pertinente lors de la recherche. De plus, cela facilite le partage de lien également. Ensuite, les moteurs de recherches pourront l’indexer efficacement et le positionner correctement dans les résultats de recherche. Il faut donc prendre la peine de personnaliser chaque URL de chaque page de votre site Internet. Il est conseillé d’utiliser des mots clés (en lien avec le contenu de la page), d’éviter les chiffres et les symboles. Si vous utilisez plusieurs mots, il est préconisé de les séparer par des traits d’union. Enfin, il ne faut pas modifier votre URL par la suite, sinon vous perdrez votre historique SEO ou alors il faudra penser à faire une redirection 301 pour ne pas perdre son indexation (la page sera déplacée définitivement vers une autre page).

Facteurs techniques importants pour le positionnement :

  • Offrez un site web « responsive » aux internautes, c’est à dire adapté au mobile (redécouvrez notre article de blogue sur ce sujet)
  • Optimisez la vitesse de téléchargement des pages, notamment pour la version mobile grâce à Google AMP (Accelerated Mobile Page)
  • Vérifiez les liens brisés internes à votre site web et externes, c’est-à-dire des liens menant vers des pages 404, inexistantes mais aussi la mise à jour de votre site map et votre robot txt.
  • Effectuez vos redirections 301 (permanentes) ou 302 (temporaires) de manière minutieuse et rigoureuse (lors de la mise à jour annuelle de votre site web par exemple) pour éviter les pages 404 avec des codes d’erreurs.

Attention, toutes ces erreurs donnent de mauvais signaux à Google et nuisent à votre référencement naturel. Sachez que Google prend en compte la qualité des liens dofollow ou backlinks : si un site Internet d’importance, comme un site de presse, fait un lien vers votre site web, il sera considéré comme un lien pertinent et fiable. Google va regarder également l’autorité de ces domaines, « la notoriété » du site web et son classement en quelque sorte. En plus d’un lien, le fait que votre marque ou entreprise soit citée comme référence par d’autres sites Internet va envoyer des signaux positifs à Google qui le prendra en considération dans le positionnement de votre site Web. C’est le même principe que le bouche-à-oreille, si d’autres clients satisfaits réfèrent vos services ou font la promotion de vos produits, ce seront vos meilleurs ambassadeurs! Finalement, pensez à maintenir et optimiser en permanence votre site web afin d’améliorer ou maintenir votre positionnement dans les moteurs de recherche. Le référencement naturel est un travail de longue haleine mais c’est la tactique qui offre le meilleur taux de conversion pour le plus faible coût d’acquisition!

Vous avez besoin d’un audit SEO ou d’une stratégie de marketing pour les moteurs de recherche (Search Engine Marketing) afin que votre site Internet se retrouve dans la première page des résultats de recherche de Google? Découvrez notre service de référencement Internet sans plus tarder!

Tout commence avec un mot clé, une phrase, une question tapés dans un moteur de recherche, a fortiori Google qui est le plus populaire. Le « Search Engine Optimisation (SEO) » ou le référencement naturel de votre site Internet est indispensable pour que celui-ci obtienne une visibilité optimale sur la toile. Le but n’est pas d’attirer tous les internautes sur votre site mais bien votre audience ou votre clientèle cible. La recherche de mots clés est devenue une étape cruciale, notamment pour les sites marchands (e-commerce), puisqu’en plus de découvrir les termes les plus recherchés par les internautes dans votre secteur d’activités, vous en apprendrez davantage sur vos clients ou vos prospects.

Quels sont les outils pour choisir vos mots clés?

Google vous propose plusieurs outils pour déterminer vos mots clés. Dans Google Adwords, vous trouverez le Générateur de mots clés qui vous fera découvrir de nouvelles variations de mots clés et les tendances de recherche pour chacun de ces mots. Rendez-vous aussi sur Google Trends pour connaître les sujets qui intéressent le grand public et vous donner des idées de contenus en lien avec ses centres d’intérêts. Vous remarquerez toutefois que la plupart des termes sont en anglais, ce qui n’est pas toujours pertinent pour le marché francophone. De plus, les Outils Google pour les webmasters vous indiqueront les reque?tes les plus fréquentes à propos de votre entreprise et celles ayant mené? le plus d’utilisateurs à consulter votre site. Nous vous suggérons également de consulter les statistiques relatives à votre site Internet sur Google Analytics, celles-ci vous permettront également de savoir quels mots clés ont été recherchés par les internautes et les ont menés à votre site. Pour mesurer la qualité d’un mot clé et savoir s’il convertit, il vous suffira de comparer le temps resté sur la page et le taux de rebond. Bien que Bing, ne soit pas le moteur de recherche numéro 1, cette entreprise vous propose Bing Ads Intelligence, un outil gratuit pour la recherche de mots clés qui vous permet d’établir votre liste de mots clés sur Excel.

Quelques astuces pour choisir vos mots clés :

  • Utilisez des mots du même champs lexical : synonymes
  • Réfléchissez à un vocabulaire pointu et spécifique pour les fins connaisseurs de votre sujet et un autre plus généraliste pour les novices curieux de votre contenu
  • Variez les mots clés, ne pensez pas à la densité d’un seul mot clé (soit le nombre de fois qu’il apparait dans la page)

Comment juger de la pertinence d’un mot clé?

Même si Google Analytics nous mentionne par quel mot clé les visiteurs de notre site web nous ont trouvé, il est difficile de savoir exactement combien chaque mot clé peut nous rapporter en termes de conversion. Pour le savoir, il faut comprendre le fonctionnement de son site web. En marketing web, on émet des hypothèses, on les teste et on les mesure jusqu’à trouver la formule gagnante. Pour débuter, une veille concurrentielle s’impose, il faut vérifier sous quels mots clés sont référencés vos principaux concurrents mais aussi pour lesquels il y a de nombreuses annonces publicitaires (autant les annonces sponsorisées Search que les bannières Display), cela veut dire que ces mots clés ont une forte valeur monétaire. Un mot clé peut vous aider à déterminer les tendances du marché, quel type de produit ou service est le plus demandé, les contenus qui intéressent votre clientèle en ce moment. Il est important de comprendre le principe de la « longue traîne » (Long Tail en anglais), elle correspond à des mots clés peu recherchés mais lorsqu’on les rassemble, ils composent un grand volume de visiteurs de notre site web. Autrement dit, plus un mot clé sera précis, c’est-à-dire composé d’un groupe de mots (supérieur à 3 mots), plus vous avez de chances que votre produit ou service soit exactement ce que la personne recherche et qu’elle devienne cliente.

En conclusion, même si le référencement naturel (SEO) est en évolution constante et doit s’adapter aux algorithmes des moteurs de recherche toujours plus affinés, il ne faut pas commencer à créer du contenu pour les moteurs de recherche. En effet, votre site Internet doit répondre aux besoins de vos visiteurs et susciter l’intérêt de vos prospects avant tout, votre spécialiste en marketing web doit s’assurer qu’il soit le mieux référencé possible dans les moteurs de recherche. Il faut éviter d’intégrer trop de mots clés inutiles dans les contenus, notamment s’ils n’ont aucun sens dans le contexte de la page web. Même si les mots clés avec fautes d’orthographes sont utilisés dans les campagnes sur Google Adwords, il est mieux de privilégier des mots clés et des contenus qualitatifs, pertinents et qui ont du sens pour les utilisateurs.

N’oubliez pas que le référencement ne concerne pas seulement l’optimisation et l’utilisation stratégique des mots clés dans vos pages web, mais l’expérience complète de l’utilisateur sur votre site Internet. Avec son service de référencement internet, Amauta Marketing positionne votre site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche avec les bons mots-clés pour convertir vos prospects en clients!

 

Le web évolue à vitesse grand V et il est important d’être au fait des tendances en matière de conception web, notamment si vous avez prévu la refonte de votre site web en 2017. À quoi ressembleront les sites web cette année ?

  1. L’adaptation au mobile :

On ne le répétera jamais assez, si votre site web ne s’adapte pas au mobile ou responsive, il est grand temps d’y remédier car Google lance l’approche Mobile first ce trimestre, le moteur de recherche indexera le contenu des sites web mobiles et les référencera en fonction.

  1. Le contenu sera toujours roi cette année

Le saviez-vous ?

La capacité d’attention sur le web est de 8 secondes alors pensez à condenser l’information pour la rendre rapide et facile à lire.

  1. Les inspirations design :
  • Le Flat Design est un type de sites aux couleurs acidulées et aux icônes minimalistes, sans référence symbolique au monde réel. Les internautes se sont lassés de cette tendance trop plat au profit du Material Design qui conserve les même fondamentaux que le Flat Design mais avec l’ajout de perspective, de formes géométriques, d’ombres et de mouvement. L’avantage : ce type de conception web est très lisible, il permet d’alléger le contenu et de réduire le temps de chargement d’un site web. Sachez que la vitesse de chargement fait désormais partie des critères prioritaires pour obtenir un meilleur référencement sur Google.
  • Quant au Almost Flat, il propose une variation qui utilise les ombrages et les effets de mouvement et de profondeur. L’avantage : Un design plus réaliste pour les usagers, tout en restant simple et léger.
  • La tendance minimaliste dit Typo first propose des polices XXL, parfois extravagantes avec de nombreux textes dynamiques et d’images en couches, lesquelles travailleront en tandem avec le défilement parallaxe des sites web.
  • Avec la tendance Edgy, les couleurs, formes et visuels deviennent de plus en plus extravagants. Cette dernière est issue de l’art Edgy  (traduction de l’anglais « à la limite ou à la frontière »), qui consiste à utiliser des images fortes voire presque provocantes. Elle reprend les codes du Pop Art, sans la volonté de choquer (ou de dénoncer). Sachez que ces styles de design web ne correspondent pas à tous les types d’entreprises ou toutes les images de marque.

Focus sur le Skeuomorphism, le quoi ? Cette tendance lancée par Apple consiste à imiter la forme des objets réels pour représenter les applications numériques ayant la même fonction.

  • Les couleurs à la mode : 2017 sera l’année de l’audace et des contrastes avec un mélange de détente, vitalité, des couleurs brillantes et proches de la nature. C’est la fin des tons pastel et des couleurs froides. Sources : pantone.com et engelvoelkers.com
  • Les animations, les micro-interactions, le scrolling pour plus d’engagement : On remarque un retour en force des images GIF qui amènent de l’interactivité pour mettre en avant vos promotions, vos articles de blogue et votre infolettre (à utiliser avec parcimonie). Autre tendance d’animation des sites Internet en 2017, le parallaxe.

Les micro-interactions

  • Barres de réseaux sociaux pour donner envie aux visiteurs de partager vos contenus.
  • Animations sur vos boutons d’appel à l’action (call-to-action) comme un changement de couleur au survol pour augmenter l’envie de cliquer dessus et convertir davantage. Restez subtile !

Le scrolling (défilement tactile) vertical a encore de beaux jours devant lui. On verra s’y ajouter souvent, une colonne qui offrira une structure façon grille avec des cases ou écrans multi-images pour découper et aérer le contenu. En résumé, on remarque l’ajout d’animations et d’effets dynamiques et l’abandon progressif des éléments graphiques dits statiques.

Derniers conseils

  • Personnalisez votre icône d’entreprise ou marque sur Google Maps : une bonne façon de vous démarquer de la concurrence dans les grandes villes comme Montréal notamment.
  • Considérez l’ajout d’une plateforme conversationnelle avec les chatbots entièrement automatisés ou un simple chat/système de sms avec un représentant derrière l’écran pour répondre en temps réel à vos clients.

Vous prévoyez la création ou la refonte de votre site Internet en 2017 ? Nous vous proposons notre service de conception de sites web sur WordPress.

 

Les annonces textuelles grand format font leur apparition sur Google Adwords. Êtes-vous enthousiastes ? Mais surtout êtes-vous prêts ? Les annonces textuelles grand format sont l’un des grands changements de Google Adwords annoncés par Google, voire l’un des plus importants. Imaginez-vous que Google va bientôt multiplier par 2 la taille du texte de ses annonces. Alors qu’est-ce que cela va changer ? Voici 10 éléments à découvrir sur les annonces textuelles grand format pour les professionnels du marketing :

  1. Qu’est-ce qu’une annonce textuelle grand format ?

Les annonces textuelles grand format seront deux fois plus longues que les annonces actuelles. Les nouvelles publicités sont conçues pour maximiser votre présence et performance dans les résultats de recherche sur mobile avec un plus grand titre et une longue description de 80 caractères. Il s’agit d’une publicité adaptée pour le mobile, en plus de fonctionner sur ces appareils, elle fonctionnera aussi sur un ordinateur de bureau. Les annonces textuelles grand format s’adaptent à tous les appareils – ordinateurs et mobiles – et leur format s’adapte directement à la taille de l’écran. Google a commencé à tester ces nouvelles annonces au 2ème trimestre 2016.

  1. Pourquoi Google a effectué ce changement ?

Google l’a annoncé comme l’un des plus grands changements concernant les publicités textuelles depuis le lancement de la plateforme Adwords il y a 15 ans. Il y a quelques mois, Google a commencé à réfléchir à quoi pourrait ressembler une publicité Adwords s’ils avaient créé Adwords dans le monde mobile d’aujourd’hui, dans lequel plus de la moitié des milliards de recherches annuelles sur Google proviennent d’un appareil mobile. Google a fait un premier pas en créant une expérience unifiée pour les différents appareils en février lorsqu’ils ont stoppé les publicités sur le côté droit des écrans d’ordinateurs. Après toutes les contraintes engendrées par la fin des publicités dans la colonne de droite, cet ajout semble être une progression naturelle faisant suite aux titres de grande taille introduits en 2011.

  1. Quelle taille font ces annonces textuelles grand format ?

Ces annonces textuelles grand format sont deux fois plus longues (très exactement 47% plus longues) par rapport aux publicités standards. Actuellement, vous avez un total de 140 caractères et un espace publicitaire à utiliser, marquant ainsi la fin des limites 25-35-25. Twitter n’a pas fait de commentaires quant à la limite de 140 caractères adoptée par Google. Prenez soin d’utiliser chaque caractère supplémentaire à bon escient. Créez des publicités attrayantes et touchantes sur lesquelles les internautes ne pourront pas s’empêcher de cliquer.

  1. À quoi ressemblent les nouvelles annonces textuelles grand format ?

Et voici comment les annonces textuelles grand format apparaissent dans l’interface Adwords :

 

expanded-text-ad

  1. Quelle est la nouvelle longueur des titres ?

Vous avez la possibilité d’afficher 2 titres de 30 caractères avec les annonces textuelles grand format. N’oubliez pas que le titre de votre annonce est l’élément que les utilisateurs sont les plus enclins à remarquer. Lorsqu’ils s’affichent sur la page de résultats de recherche, les champs de titre de votre annonce sont combinés et séparés par un tiret («-«). Auparavant, les titres étaient limités à 25 caractères, ce qui veut dire qu’ils ont augmenté de 140% !

  1. À quel point les descriptions vont croître ?

Vous aurez une ligne de description de 80 caractères, alors qu’elles étaient limitées à 35 caractères par le passé, ce qui équivaut à une augmentation de 14%.

  1. Quels sont les changements avec les liens publicitaires ?

Adwords va automatiquement extraire le nom de domaine de l’url final. Vous pourrez désormais ajouter 2 chemins pour multiplier les liens publicitaires (jusqu’à 15 caractères chacun). Il est conseillé d’utiliser ce champ «Chemin» pour que les utilisateurs qui voient vos annonces puissent se faire une idée plus précise de la page de votre site Web à laquelle ils vont accéder. Le texte que vous saisissez ne doit pas forcément contenir l’URL de votre site Web, mais il doit être en lien avec le contenu de votre page de destination.

  1. Est-ce que cela améliore le taux de clic ?

Bien entendu, plus de texte signifie une meilleure visibilité de l’annonce. Les premiers rapports indiquent que les annonces textuelles grand format permettent un taux de clic allant jusqu’à 20%. Le taux de clic est encore plus important lorsqu’on ajoute aux annonces une publicité et une extension avec un numéro de téléphone.

  1. Quand ces nouvelles publicités seront disponibles ?

Dès à présent, les annonces textuelles grand format sont disponibles pour les publicitaires. Google a annoncé qu’ils allaient supprimer les annonces textuelles standards le 31 janvier 2017. Vous devrez donc transformer vos publicités standards en annonces textuelles grand format d’ici cette date.

  1. À quoi s’attendre des annonces textuelles grand format ?

Vous augmenterez votre niveau de qualité (quality score) immédiatement ! Le niveau qualité (quality score) est déjà une importante mesure dans un compte Adwords, mais cela va devenir encore plus important. En résumé, les annonces textuelles grand format vous offrent :

  • Deux champs de titre (jusqu’à 30 caractères chacun)
  • Un champ de description plus grand (jusqu’à 80 caractères)
  • Un URL à afficher qui comprend le domaine de votre URL final
  • Deux champs «Chemin» facultatifs, utilisés dans l’URL à afficher de l’annonce (jusqu’à 15 caractères chacun)

Vous devrez vous assurer que vos annonces textuelles soient toutes réécrites pour profiter de ce nouveau format. Google vous offre deux fois plus d’espace avec ces annonces textuelles étendues alors soyez prêt à les optimiser à votre avantage !

La publicité Coût Par Clic (CPC) est une technique de marketing Internet pour les moteurs de recherche. Les entreprises qui utilisent cette technique paient chaque fois qu’un internaute clique sur leur annonce pour visiter leur site Internet. Son plus gros avantage est la rapidité à laquelle les clients affluent vers leur site Internet. Cependant, il y a plusieurs pièges à éviter. Voici les 9 erreurs les plus courantes de campagnes de CPC qui empêchent les entreprises d’en bénéficier au maximum.

Raison #1 : Ne pas délimiter la zone géographique

Que vous soyez une entreprise internationale ou locale, le ciblage géographique de votre clientèle cible est extrêmement important. Évitez les dépenses inutiles et ciblez seulement les zones qui offrent un retour sur investissement maximal. Pour les petites entreprises, un rendement maximal peut seulement se produire dans un rayon de 30 kilomètres environ. En outre, les entreprises qui vendent des services haut de gamme peuvent bénéficier d’un retour sur investissement en ciblant les régions à revenu élevé. Enfin, les grandes entreprises gagnent à adapter leurs campagnes selon chaque pays. Un large éventail de facteurs doit être considéré et peut jouer un rôle direct dans la  performance de la campagne : revenu disponible,  besoins, habitudes de dépenses, valeur de la monnaie, etc.

Raison #2 : Oublier de supprimer les sites indésirables

L’option d’exclusion permet d’enlever les sites de partenaire à faible rendement provenant du Réseau de Recherche avec Display. Évitez de perdre des milliers de dollars en supprimant  les sites ou les pages qui ne sont pas en lien direct pas avec votre public cible. Pour ce faire, sélectionnez l’onglet  «Réseaux», puis sélectionnez le lien «Afficher les détails» à côté de «Placements automatiques» et supprimez tous les sites sous- performants ou indésirables.

Raison #3 : Ignorer les options de correspondance des mots clés

Très souvent, les débutants du CPC ne connaissent pas l’existence des quatre types de correspondance de mots clés. Pourtant, ces options permettent de contrôler quelles recherches déclencheront la diffusion des annonces et de maximiser les campagnes et les budgets de vos clients. Voici un exemple avec les mots clés «cerf-volant rouge» :

  • Mots clés exacts: Ce type de recherche vous permet de  cibler avec précision un groupe particulier de clients potentiels. Toutes les recherches qui contiennent l’expression exacte «cerf-volant rouge» sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce.
  • Expression exacte: Les recherches contenant une les mots exacts, une expression et les variantes proches de cette dernière sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, «cerfs-volants rouges» ou cerfs-volants rouges Miami».
  • Requête large : Ce type de recherche vous permet de diffuser votre annonce auprès d’une audience très large. Les recherches contenant des fautes d’orthographe et des synonymes, les recherches associées et les autres variantes pertinentes sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, «cerf-volant » ou «cerf volant».
  • Modificateur de requête large: Les recherches contenant le terme modifié (ou des variantes proches, mais pas des synonymes) sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce, quel que soit l’ordre dans lequel les termes sont saisis. Par exemple, +cerf +volant.

Il existe de multiples façons de rédiger des mots clés. Sachez qu’une recherche plus large de mots clés est souvent moins dispendieuse qu’une recherche de mots clés exacte et qu’elle peut être relativement bien contrôlée avec l’exclusion des mots clés négatifs. Vous  pouvez donc effectuer une recherche plus large avec des offres moins élevées tout en diminuant le volume de recherches et effectuer une autre recherche avec des offres supérieures en utilisant les mots clés exacts. Le truc est de simplement garder ceux qui fonctionnent le mieux dans la campagne et de mettre sur pause ceux qui performent moins bien.

Raison #4 : Ne pas utiliser les mots clés négatifs

Les mots clés négatifs sont vos filtres. L’ajout de mots clés négatifs est simple, facilitera votre travail et diminuera le volume de la recherche. Vous pouvez trouver une grande liste à travers l’outil de mots clés de Google ou en allant dans l’onglet » Mots clés» et en sélectionnant » Voir tous les termes de recherche».

Raison #5 : Ne pas séparer les deux types de campagne

Ici, nous ne pouvons attribuer le blâme qu’à Google. Google suggère fortement aux nouveaux créateurs de campagne AdWords de choisir la campagne » Réseau de Recherche uniquement » (Search campaign). Le type de campagne «Réseau de Recherche avec Display sélectif » (Display campaign) serait beaucoup trop compliqué à gérer pour un débutant selon Google. Il est incroyablement sage pour les entreprises d’avoir des campagnes segmentées en fonction du type de réseau de recherche. La raison est simple : selon toute vraisemblance, la performance sera nettement meilleure dans le réseau de Recherche avec Display sélectif. La séparation de ces campagnes offre un contrôle maximal sur l’allocation budgétaire, ce qui vous permet de récolter un retour sur investissement plus élevé dans les premières étapes d’une campagne. Après que votre budget de retour sur investissement soit au maximum, il est donc logique de commencer à composer le réseau d’affichage. Une solution rapide est de copier votre campagne dans Google Adwords Editor, renommer vos campagnes basées sur le réseau et ajuster les réseaux sélectionnés dans l’onglet des paramètres.

Raison #6 : Sélectionner des mots clés pas assez ciblés

Beaucoup d’entreprises commettent l’erreur de choisir des mots clés trop larges, trop vagues. La pertinence des mots choisis est primordiale dans une publicité Coût Par Clic si on veut un bon avoir un bon retour sur investissement. Par exemple, une entreprise qui vend des fromages fins a comme mot clé «amuse-gueule». Bien qu’un fromage soit considéré comme un amuse-gueule, le mot amuse-gueule est beaucoup trop large et trop d’éléments peuvent entrer dans cette catégorie : canapés, bouchées aux crevettes, macarons, œufs farcis, etc. Il est beaucoup plus efficace de choisir des mots clés qui communiquent non seulement le produit ou service (fromage cheddar, fromage de chèvre), mais aussi l’intention (dans ce cas, «fromages fins en ligne»). Ces mots clés, beaucoup plus ciblés, produiront des rendements beaucoup plus élevés.

Raison #7 : Ne pas tester ses annonces

Tester les annonces fait partie du processus du développement d’une campagne Coût Par Clic. Cette étape est indispensable dans la détermination des mots, des phrases et des propositions finales qui interpelleront le plus votre public cible. Elle permet d’améliorer et d’optimiser les performances de la campagne. Pour commencer, essayez de tester 3 annonces par groupe d’annonces. Testez tout d’abord 3 modèles d’annonces différentes. Une fois que vous avez un échantillon de 300 clics par annonce, vous devriez être en mesure de commencer à déterminer les mots clés performants et les sous-performants. Veillez à ne pas juger que par le taux de clics. Un haut taux de clic peut effectivement affecter une campagne si elle ne donne pas lieu à des conversions. Pour la deuxième phase de tests, expérimentez en raffinant vos mots clés pour susciter davantage de conversions. Vous devriez vous apercevoir qu’en utilisant des adjectifs forts tels que «puissant» ou ‘’gratuit’’, votre annonce rapporte plus de résultats positifs. Encore une fois, gardez votre première annonce gagnante à titre de modèle.

Raison #8 : Envoyer les utilisateurs sur la page d’accueil

La règle d’or pour le CPC : contrôlez l’expérience utilisateur aussi étroitement que possible. Utilisez la recherche, les tests et l’analyse afin de découvrir exactement ce qui compte pour vos utilisateurs. Offrez-leur une expérience visuelle attrayante qui répond à leurs besoins. Si vous envoyez un utilisateur à la page d’accueil et lui laissez l’option de l’expérimenter, vous verrez votre budget s’envoler rapidement lorsqu’il cliquera sur votre «Mission de l’entreprise» «À propos de nous» et «Plan du site » avant de quitter la page. Au lieu de cela, utilisez la page de destination qui se rapproche le plus spécifiquement possible aux intentions de recherche de l’utilisateur. Cela devrait inclure les titres, le contenu, le texte, les images et les boutons d’appel à l’action.

Raison #9 : Ne pas faire le suivi des conversions

Ce qui met abruptement fin aux campagnes de CPC, c’est le manque de suivi des conversions. Les données de conversion sont importantes, car elles permettent aux utilisateurs de comprendre rapidement le rendement financier d’une campagne, d’un groupe d’annonces et des mots clés. Ces données affectent tous les aspects de l’optimisation des campagnes de publicité, de la performance des tests à la page de destination jusqu’aux ajustements des enchères.

 

Aujourd’hui, plus de 50% des consommateurs utilisent leurs appareils mobiles tels que les téléphones intelligents et les tablettes pour rechercher de l’information sur Internet, visiter un site Web ou effectuer un achat. Les gens délaissent de plus en plus l’ordinateur et le portable parce qu’ils ont toujours leur appareil mobile à portée de la main. C’est pourquoi le design de votre site Web doit s’adapter à l’écran du mobile, qui est beaucoup plus petit. En fait, votre design doit s’adapter à toutes les plateformes : écran d’ordinateur, tablette et mobile. Vous voulez créer une expérience consistante et optimisée pour le client, quel que soit l’appareil qu’il utilise. Un site web classique à largeur fixe ne suffit plus. Malheureusement, il y a encore des entreprises qui ont des sites non adaptatifs. Si vous avez de la concurrence dans votre domaine ou que votre entreprise a besoin d’exister en ligne pour générer des revenus, voici 1o raisons qui sauront vous convaincre qu’il est encore temps pour vous d’agir!

Raison #1 : Recommandé par Google

Google définit maintenant les sites adaptatifs comme la meilleure pratique à suivre pour optimiser l’expérience utilisateur des usagers d’appareils mobiles et rejoindre ce public cible. Google va jusqu’à privilégier les sites adaptatifs dans ses moteurs de recherche si la recherche est effectuée sur un appareil mobile. Ceci est particulièrement vrai pour une recherche locale. Quand on sait que Google détient 90% des parts de marché, il est essentiel de bien saisir toute la portée et l’impact qu’aura un site adaptatif sur la croissance de vos affaires.

Raison #2 : Un site, plusieurs appareils

Offrir une expérience utilisateur agréable à travers de multiples plateformes et tailles d’écran est l’aspect le plus attrayant et le plus critique du design Web adaptatif pour le monde mobile d’aujourd’hui. Par exemple, si vous recherchez un cadeau d’anniversaire sur votre cellulaire au travail, puis vous continuez la recherche sur le même  site sur votre ordinateur à la maison, lorsque le site est adaptatif vous n’aurez pas à refaire les étapes déjà réalisées de la recherche du produit. Un site adaptatif rend vraiment la vie plus simple et vos clients vous en remercieront!

Raison #3 : Plus facile à gérer

Avoir un site web et un site pour mobile nécessite d’avoir deux campagnes Google AdWords, deux campagnes de référencement et des rapports distincts de Google Analytics, ce qui devient très compliqué à gérer. La gestion d’un seul site est beaucoup plus facile que la gestion de deux sites.

Raison #4 : Expérience utilisateur positive

Lorsque les utilisateurs mobiles arrivent sur un site Web qui n’est pas adapté au mobile, ils ont tendance à quitter ce site et une occasion d’affaires est manquée. En fait, si un utilisateur atterrit sur votre site mobile et est frustré parce qu’il est difficile à naviguer, selon Google Think Insights on Mobile, il y  a 61% de chances qu’il quittera pour aller sur un autre site Web. Par contre, les données montrent qu’une expérience positive sur un site web adaptatif rend l’utilisateur 67 % plus susceptible d’acheter un produit ou un service. Il serait donc très avantageux de mettre à niveau votre site pour l’adapter au mobile.

Raison #5 : L’importance de votre présence sur le web
Si vous avez incorporé un blogue d’affaires et une stratégie de médias sociaux dans votre campagne de marketing Internet, vous avez probablement constaté une augmentation significative de votre trafic mobile. Une étude récente de ComScore démontre que 55% de la consommation de médias sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram) se passe sur un appareil mobile. En étant actif sur les médias sociaux et en ajoutant des liens vers votre site Web adaptatif, vous observerez une plus grande activité sous la forme de visiteurs et d’acheteurs. Et si vos liens sont partagés, votre site est assuré d’obtenir un rang  plus élevé dans les moteurs de recherche !

Raison #6 : Meilleur pour le SEO

En règle générale, les sites web adaptatifs aux mobiles fonctionnent mieux et sont plus faciles à entretenir. Si vous décidez de créer un site mobile distinct, sachez que vous aurez besoin de construire l’autorité du domaine et la réputation de ce site à partir de zéro. Qui veut se donner cette peine? Il est beaucoup plus facile et rentable de mettre à niveau votre plateforme existante afin que votre design Web soit adaptatif aux plateformes mobiles. Vous garderez ainsi votre trafic existant et le nom de domaine que vous avez déjà.

Raison #7 : La convivialité : un must pour les petites entreprises

La plupart des gens utilisent leur téléphone intelligent plusieurs fois par jour pour naviguer sur Internet. Cette routine entraîne inévitablement une baisse de l’utilisation d’Internet sur les ordinateurs de bureau. Plus de 90 % d’utilisateurs mobiles recherchent des  entreprises locales sur leur téléphone. Ces utilisateurs de mobiles contactent invariablement l’entreprise qu’ils ont cherchée dans les 24 heures suivantes! Par conséquent, si votre site Web d’entreprise est convivial, c’est-à-dire adaptatif, vous augmenterez vos opportunités de vente.

Raison #8 : V pour vitesse

Le contenu par page sur un appareil mobile ou une tablette devrait charger à l’intérieur de  1 ou 2 secondes selon les normes de Google Page Speed Développeurs. Vos visiteurs sont des gens occupés et si le site prend trop de temps à charger, ils n’attendront pas. Ils vont cliquer en dehors du site et visiter votre concurrent à la place.

Raison #9:  Cybercommerce et maintenant M-Commerce

Depuis les cinq dernières années, le facteur de croissance le plus important pour le cybercommerce est  le M-commerce. En d’autres mots, l’utilisation d’appareils portables pour faire des achats en ligne. Il représente 74% de la croissance du commerce en ligne. Les professionnels croient en la mobilité et en cette nouvelle impulsion qui fera accroître le commerce en ligne ces prochaines années.  Cette expansion spectaculaire a incité les petites entreprises à réorganiser leurs sites Web d’entreprises. Vous aussi vous pourriez tirer profit de cette hausse de M-Commerce  et convertir les utilisateurs arrivant par mobile en clients  fidèles.

Raison #10: Simple et peu dispendieux

Mettre en place un site Web adaptatif aux plateformes mobiles pour votre entreprise n’a pas besoin d’être dispendieux. Comme toute nouvelle technologie, les prix ­­du début ont beaucoup baissé aujourd’hui. Vous pouvez maintenant avoir un design dynamique et fluide sans avoir à faire un gros trou dans votre budget. Dans beaucoup de cas, vous n’aurez  même pas à recommencer votre site à partir de zéro. Votre développeur est tout à fait qualifié pour vous  expliquer quelles sont les meilleures options disponibles pour vous.

L’avenir est mobile

Comme vous pouvez le constater, avoir un site Web convivial est un outil indispensable pour vos campagnes de marketing en ligne. Parce que l’utilisation des appareils mobiles dépassera une utilisation bureautique réelle au cours des 12 prochains mois, votre entreprise ne devrait pas manquer  l’occasion de générer des ventes supplémentaires. Nous nous spécialisons dans la fabrication de site Web adaptatif. Appelez-nous dès aujourd’hui pour savoir comment nous pouvons vous aider.